L'Ufolep c'est une vision du sport à dimension sociale et citoyenne pour répondre aux enjeux actuels d'accessibilité, de santé pour tous, de solidarité et d'engagement.
Sport et société > Sport santé

Actualités / Rencontres

- 2ème journée régionale "Sport Santé bien-être, activités physiques et sportives et maladies chroniques", de 9h30 à 16h30 à l'IFSI de Rennes le jeudi 17 décembre.

 


Maladie chronique : votre abonnement de sport remboursé sur ordonnance

LA BONNE IDEE – L’assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) a signé ce mardi une convention avec l’Etat pour que la pratique d’une activité physique soit remboursée aux personnes atteintes d’une maladie chronique.

Du sport pour diminuer l’usage des médicaments. Le concept mis en pratique à Strasbourg depuis novembre 2012 semble porter ses fruits. C’est au tour de la ville de Paris de se lancer dans l’expérience.

En savoir + >> Strasbourg lance le sport sur ordonnance.

Dans le cadre du plan régional "sport, santé, bien-être", signé ce mardi 19 avril, l’assistance publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), qui regroupe 39 établissements parisiens, va proposer aux personnes souffrant d’une maladie chronique un cadre adapté à leurs besoins. Le but : améliorer la forme des patients et donc leur état de santé. Le sport, pratiqué régulièrement et encadré, permet de réduire le risque de rechute après un cancer du sein, du côlon ou de la prostate par exemple.

Pour qui ?
Les personnes atteintes d’une BPCO (Broncho Pneumopathie Chronique Obstructive), du sida, du cancer ou d’une maladie rhumatismale inflammatoire seront prioritaires. Plus généralement, les personnes souffrant d’une maladie chronique pourront faire une demande.

Comment ça va se passer à Paris ?
L’AP-HP de Paris réserve 550 places pour les adultes à l’Hôtel-Dieu (IVème arrondissement) et 200 aux enfants et aux adolescents à l’hôpital Robert-Debré (XIXème arrondissement) d'ici Juin. Les équipements et les formateurs seront financés par l’Etat selon Etienne Grass, le directeur du pilotage de la transformation à l'AP-HP et cité par Lefigaro.fr.

Comment ça se passe dans les autres régions?
Si vous souffrez d’une maladie chronique, vous pouvez demander à votre médecin généraliste une ordonnance. Il pourra aussi vous orienter vers une association adéquate.

A noter ⇒ la Cami propose, par exemple, de faire du sport aux personnes de tout âge atteintes d’un cancer. Et ce, qu’ils soient en phase de traitement ou de rémission. La fédération propose notamment de pratiquer des activités comme la danse, le Taï-Chi, la marche nordique ou encore le karaté. Bien sûr, le niveau est adapté aux capacités des pratiquants et sont encadrés par des coachs titulaires d’un diplôme "sport et cancer". Retrouvez ici les lieux où vous pouvez pratiquer.

Qui finance ?
Le plan "sport, santé, bien-être" prévoit un financement multiple. Les collectivités territoriales, les mutuelles (selon le contrat), et les associations de patients participent.

A Strasbourg, un patient souffrant d’une maladie chronique ne payait rien la première année grâce à son ordonnance. Mais il devait ensuite participer en fonction de ses revenus. "Nous sommes convaincus que le bilan médico-économique sera gagnant", explique Etienne Grass. L’ordonnance "sport" devrait ainsi réduire la liste des prescriptions médicamenteuses et profiter à la Sécurité sociale.

 

Source : Metro News

A télécharger
Présentation de la journée Sport Santé (209.24 Ko)

© 2019 UFOLEP . All rights reserved | Design by W3layouts.