L'Ufolep c'est une vision du sport à dimension sociale et citoyenne pour répondre aux enjeux actuels d'accessibilité, de santé pour tous, de solidarité et d'engagement.
Les Sports > Sports de nature > VTT > TRAIL > KIDBIKE

La Marche Nordique

1 – Les origines
L’utilisation bâton pour se déplacer existe depuis toujours en raison d’un soutien supplémentaire pour la marche et d’un moyen de franchissement plus facile. L’origine significative de la marche nordique est l’utilisation des bâtons dès les années 70 par les compétiteurs de ski de fond dans les pays nordiques (Finlande) mais aussi en Allemagne, lors d’hivers doux et en été, afin que les athlètes conservent leur forme et la gestuelle particulière liée l’utilisation intensive des bâtons de ski.
Il faut dissocier la marche nordique (Marche dynamique avec propulsion) de la randonnée avec des bâtons télescopiques et de la marche alpine.
Le pionnier de ce sport en Finlande est un diplômé de sport et de remise en forme du nom de Marko Kantaneva.
Dans les années 80, il y a une pratique similaire qui s’est également développée aux Etats Unis.
En 1996, naît la volonté de la fédération finlandaise de ski – loisirs et de randonnée de proposer au grand public cette activité appelée Nordic Walking ou marche active. Le succès a été rapide. Au bout d’un an, on comptait déjà des centaines de milliers de pratiquants avec un matériel spécifique : bâtons qui amortissent les vibrations / secousses, léger (fibre de verre, carbone), une dragonne pour maintenir le poignet.
Au début des années 2000 : la marche nordique se développe à l’international grâce à des fournisseurs de l'industrie des équipements du sport.
Depuis 2002, des parcs des sports de remise en forme de marche nordique se sont créés.
En 2011 il y a environ 10 millions de Marcheurs Nordiques dans le monde.


2 - Le développement en France
La marche nordique arrive au début des années 2000 de façon très timide par différentes initiatives de coachs internationaux qui développent l’activité à leur compte ou par le biais de fédérations.
En 2009, le ministère des sports a donné une délégation de la « marche athlétisme et nordique » à la Fédération Française d’Athlétisme qui développe l’activité avec des coachs santé. Toutefois, aujourd’hui, plusieurs fédérations organise et font la promotion de cette activité et forment plus ou moins leurs animateurs dont l’UFOLEP
C’est bien sous l’impulsion de l’ensemble de ces organisations nationales et des approches diversifiées (santé, seniors, rééducation, sédentaire, sports de nature, …), que la marche nordique prend son véritable essor en France.
L’ensemble de ces fédérations dont l’UFOLEP collaborent sur le développement de la marche nordique au sein d’un conseil interfédéral des activités de randonnée.
Ex : UFOLEP (entre 2011 et 2013) : une quinzaine de stages de formation avec près de 100 animateurs formés et plus de 4000 licenciés (activité principale et secondaire)


3 – Les principes généraux de la marche nordique
La marche nordique est une autre conception de la marche, beaucoup plus active.
Le principe : accentuer le mouvement naturel de balancier des bras pendant la marche, et propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons.
Plus intense que la randonnée, moins traumatisante pour les articulations que la course à pied, la marche nordique est de plus en plus recommandée par les médecins. Et plus particulièrement aux patients souffrant de maladies pulmonaires, d’insuffisance rénale.
C’est la combinaison au niveau inférieur du corps (jambes), d’une marche normale au niveau bio mécanique ; et au niveau supérieur du corps (bras) de mouvements proches du ski de fond : Entrainement corporel complet (tout le corps en action)
Le principe d’accentuer le mouvement naturel des bras pendant la marche, et de propulser le corps vers l’avant à l’aide de deux bâtons qui permettent d’aller plus vite et plus loin.
On travaille ensuite sur différents niveaux d’intensité en fonction des diverses approches : technique de base, technique avancée, technique experte (course avec bâtons).
En marche nordique, la dépense d’énergie est accrue, le corps fournit plus d’efforts qu’en marche traditionnelle, le rythme de la marche est plus rapide et en même temps on se sent moins fatigué à la fin.
Le cardio-training regroupe des activités sportives qui nous aident à accroître nos performances et à améliorer notre qualité de vie, tout en nous protégeant des maladies cardio-vasculaires.


PARCOURS LABELISÉ LA LAURENCE - St Sulpice parcours identifié au départ du Stade Lamothe


Retrouver notre cahier pédagogique en téléchargement

 


15-07-2019

A télécharger
Cahier pédagogique Marche Nordique UFOLEP (1.31 Mo)

© 2019 UFOLEP . All rights reserved | Design by W3layouts.